Le stress du climat

agrumesCette année, la production d’agrumes d’Afrique du Sud sera en nette baisse à cause de la sécheresse (beaucoup de petits calibres) et du manque d’amplitude thermique jour/ nuit (manque de coloration).
On dit que la complicité d’une relation peut grandir via la découverte de points communs. Pas besoin qu’un ministre veuille sortir de l’anonymat à peu de frais en interdisant subitement un produit de traitement pour que les producteurs de cerise tremblent en permanence jusqu’au jour de la récolte et pas nécessaire que les services techniques des villes du Sud soient chaque année inlassablement pris au dépourvu pour que les clients des hypermarchés ne sortent pas de chez eux quand il neige… Les producteurs de F&L et la Grande Distribution, certes dans une proportion généralement moins impactante, connaissent tous le stress du climat et à certaines périodes, ne regardent pas la météo juste pour se dire qu’Evelyne à de beaux restes.
Mais chut ! Ne le disons pas trop fort, sous peine de voir quelque syndicaliste moustachu en perte de vitesse retenir l’idée et réclamer l’instauration d’une prime « stress du climat » ou sa prise en compte dans le Compte Pénibilité (le jour où j’aurai du temps, je chercherai l’anagramme de ces 2 mots…) à grands coups de grève générale.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.