Un clic, 2 claques !

stylo_clicPourquoi, pendant les séminaires, distribue-t-on toujours des stylos publicitaires à cliquet ? Pourquoi, au bout de quelques intervenants sophoriphiques, a-t-on systématiquement droit à la scène du jour le plus long avec un concert de clic insupportable ?
En fait, il existe plusieurs niveaux chez les psychopathes du clic :
– le débile niveau ‘débute’: il clique, s’arrête quand on lui dit.
– le débile niveau ‘occupe’: il clique, s’arrête quand on lui dit, mais garde le stylo dans la main et recommence 3 secondes après.
– le débile niveau ‘maîtrise’: il alterne le clic, le tour de stylo sur le dessus de la paume, le tapotement sur la couverture du cahier, le raclement sur les spirales…
– le débile niveau ‘domine’: en plus de faire cliquer son stylo sans arrêt, il le fait devant le micro de la visioconf de façon à ce que ce soit amplifié pour tous les participants !
On est là en présence de l’ultime évolution d’une famille qui, de tous temps, a pris plaisir à gonfler les autres : son père était tordeur de trombones, sa mère tourneuse de petite cuillère dans la tasse 10 minutes après que le sucre ai complètement fondu, ses enfants sont adeptes du whistle insupportable à chaque wassap reçu…
Un jour, c’est sûr, nous aurons droit en réunion à une version moderne d’un meurtre d’Agatha Christie ou chaque participant excédé viendra planter son stylo dans le dos d’un de ces cliqueurs fous !
Pas de doute, l’enfer, c’est bien les autres…